• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Repas familial.. © Inra, MAITRE Christophe

Les pratiques alimentaires et leurs évolutions

Mis à jour le 18/07/2017
Publié le 17/03/2015
Mots-clés :

Si les données sur les habitudes de consommation des nutriments et des aliments sont nombreuses, celles qui concernent les pratiques et les comportements, au sens large, demeurent encore limitées.

Dans le cadre de son métaprogramme DID'IT, l'INRA a pour objectif de caractériser les pratiques et les comportements alimentaires dans la population : mesurer leurs prévalences, analyser leurs évolutions, anticiper les émergences, étudier leurs modes de diffusion, etc. A terme, l’objectif est de mettre en commun des résultats issus des différentes spécialités et de proposer des approches d’analyse systémique pour mieux appréhender leur complexité et leurs interrelations.

Une attention particulière sera portée à la caractérisation des populations les plus fragiles du point de vue nutritionnel, social, économique et aux populations en situation de transition. D’autres éléments particulièrement pertinents concernent le niveau d’éducation, la structure de la famille, les pratiques d’achats (notamment alternatives, bio, circuits courts, etc.), le stockage des aliments, leur préparation, la gestion des déchets, la consommation de produits animaux, les pratiques alimentaires alternatives (végétarisme, bio, etc.) et l’alimentation hors foyer. Enfin, des approches géographiques, comparant les pratiques alimentaires dans différents quartiers d’une même ville, ou différents territoires urbains ou ruraux, et des approches transculturelles ou internationales, comparant des pays aux habitudes alimentaires contrastées, sont des pistes de recherche intéressantes dans une perspective descriptive. De même il s’agira aussi d’étudier en quoi de nouvelles formes d’approvisionnement alimentaire (circuits courts, autoproduction) peuvent influer sur le comportement alimentaire  et par là sur les risques induits dont l’obésité.

L’âge est une période fortement structurante dans la formation, le maintien et l’évolution des comportements alimentaires. L’impact des évènements de la vie (début de la vie en couple, naissances, séparations, évènements professionnels, déménagements, etc.) sera exploré au même titre que les ruptures et les changements liés aux évolutions physiologiques, psychologiques, à l’état de santé ou à la situation économique. La recherche devra par conséquent s’attacher à explorer précisément, à tous les âges de la vie, les conséquences des ruptures et tenter d’identifier les opportunités de leviers et les déterminants de l’évolution des comportements.

Livrables

Le métaprogramme s'attache à :

  • caractériser les pratiques et leurs interactions ainsi que leurs évolutions dans la société
  • décrire les mécanismes de formation, de transmission et diffusion
  • proposer des bases de données multidisciplinaires et des modèles descriptifs