Supermarché.. © Inra, MAITRE Christophe

Objectifs et enjeux du métaprogramme DID'IT

Mis à jour le 14/10/2014
Publié le 21/01/2013
Mots-clés :

Sur la base de l’expertise collective « Les comportements alimentaires – quels en sont les déterminants ? Quelles actions, pour quels effets ? », restituée à la DGAL en juin 2010, l’INRA met en oeuvre un métaprogramme consacré aux déterminants des pratiques alimentaires et leurs conséquences sur le bien-être,la santé et l'environnement.

L’alimentation, la sécurité alimentaire et la prévention nutritionnelle de la santé sont des enjeux majeurs de politique publique qui ont donné lieu à de nombreuses initiatives de recherche et de santé publique nationales et internationales. Malgré ces initiatives, les habitudes alimentaires de la population restent encore trop souvent éloignées des recommandations, et l’analyse de la mise en œuvre des recommandations et de leur traduction en comportements adéquats laisse entrevoir des marges de progression significatives.
L’évolution de la démographie mondiale, la limitation des ressources (matières premières agricoles, énergies fossiles, sols, eau…) et les changements climatiques, en lien avec les activités humaines,  posent des questions de sécurité alimentaire à l’échelle de la planète. Dans ce contexte, les analyses prospectives indiquent que l’impact environnemental, en particulier en aval de la récolte, est un enjeu important de la sécurité alimentaire et que l’évolution des régimes et des pratiques alimentaires fait partie des leviers majeurs pour répondre aux défis de la durabilité.
Pour répondre à ces défis, l’INRA a lancé le métaprogramme DID’IT qui a pour ambition de créer une communauté scientifique pluridisciplinaire au sein de l’INRA et de promouvoir des projets avec des partenaires qui permettront d’éclairer les pouvoirs publics et les acteurs économiques sur les fondements des comportements et pratiques alimentaires, les moyens de les faire évoluer, leurs impacts sur la santé et le bien-être des individus et leurs conséquences sur l’environnement.

Priorités scientifiques

Quatre grandes priorités scientifiques ont été identifées :

Les attendus du métaprogramme

Les recherches visent plus particulièrement à

  • améliorer les connaissances sur les pratiques alimentaires dans un contexte d’abondance de l’offre, d’excès des apports énergétiques et de produits d’origine animale et d’inégalité qualitative dans la population ;
  • comprendre le rôle des pratiques alimentaires dans la surconsommation et l’augmentation de l’obésité, dans les déficiences nutritionnelles et leur impact sur la durabilité ;
  • identifier les moyens de faire évoluer les comportements alimentaires vers des pratiques saines et durables ;
  • mieux comprendre les déterminants de l’offre et les leviers afférents pour orienter et agir via l’offre alimentaire ;
  • mettre à disposition les éléments pour orienter les politiques publiques et privées dans le but d’améliorer à la fois la santé et le bien-être des populations et de préserver l’environnement.

A propos du métaprogramme

Découvrez la plaquette de présentation en anglais :

plaquette DID'IT