• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Supermarché.. © Inra, MAITRE Christophe

Objectifs et enjeux du métaprogramme DID'IT

Eclairer les relations et interactions entre pratiques alimentaires, santé et durabilité

L’impact des pratiques alimentaires sur la santé et le bien-être est peu documenté. L’accès aux données reste un défi en raison du faible nombre d’enquêtes disponibles. La consommation de produits animaux et l’abondance des pertes et des gaspillages sont les vecteurs majeurs de l’impact environnemental des pratiques alimentaires.

Mis à jour le 05/05/2014
Publié le 05/05/2014
Mots-clés :

Les recherches visent à :

  • évaluer dans quelle mesure des comportements particuliers affectent la qualité nutritionnelle de l’alimentation
  • développer des travaux de biologie prédictive qui évaluent le potentiel des biomarqueurs comme indicateurs des évolutions métaboliques ou sanitaires
  • mener des études expérimentales de neurophysiologie ou psychologie comportementale pour éclairer les mécanismes cérébraux mis en jeu dans les relations alimentation bien-être/plaisir
  • mieux caractériser d’un point de vue environnemental les pratiques de consommation liées à différents modes de production,
  • étudier les liens entre pratiques et pertes/gaspillages
  • évaluer l’impact les pratiques alternatives (systèmes alimentaires bio, circuits courts, commerce équitable...) en termes de santé et de durabilité
  • étudier la réduction des calories d’origine animale, son impact sur les équilibres alimentaires, les possibilités de substitution et les conséquences pour la santé et pour l’environnement, tout en intégrant l’impact socio-économique